La Ligne d’aide des TNO offre de nouveaux services aux résidents

Yellowknife, le 25 janvier 2017 – La Ligne d’aide des TNO a élargi ses services pour inclure des séances de groupe par téléphone ainsi qu’une page Facebook.

Les séances de groupe par téléphone permettront aux résidents des Territoires du Nord‑Ouest (TNO) d’obtenir des services de soutien sous forme de counseling de groupe sur différents sujets, notamment : 

  • La sensibilisation au suicide et le suicide.
  • La dépression et l’anxiété.
  • Le deuil et la perte d’un être cher.
  • Le soutien à la guérison.
  • Les dépendances et la toxicomanie.

Des séances publiques et privées seront offertes; ces dernières se dérouleront sous forme de séries de deux ou trois séances. Les séances publiques peuvent accueillir jusqu’à 23 personnes, tandis que les séances privées sont composées de 3 à 10 personnes, afin de maintenir la cohésion du groupe.

La première séance de groupe par téléphone débutera le 30 janvier 2017, à 20 h.

Vous pouvez vous inscrire à cette séance ou à toute autre séance à venir en téléphonant à la Ligne d’aide des TNO au 1-800-661-0844 et en demandant de parler avec un accompagnateur. Vous pouvez vous joindre à ces séances depuis votre propre téléphone.

Ces séances sont gratuites, anonymes et confidentielles. 

La page Facebook fournira de l’information sur les services offerts, des conseils sur la santé mentale et de l’information sur les événements communautaires. Les résidents des TNO peuvent également poser des questions à un accompagnateur de la Ligne d’aide des TNO en envoyant un message privé sur Facebook.

Pour de plus amples renseignements, visitez le https://www.facebook.com/NWTHelpLine/.

Contexte

La Ligne d’aide des TNO offre un soutien affectif confidentiel aux résidents des Territoires du Nord-Ouest en tout temps (24 heures sur 24, 7 jours sur 7). Les résidents peuvent joindre la Ligne d’aide au 1-800-661-0844.

Parmi les services offerts, mentionnons :

•          Soutien affectif dans les situations de crise et les situations non urgentes.

•          Aiguillage vers des services communautaires.

•          Mobilisation des services de tiers (comme les hôpitaux) en cas de besoin.

•          Soutien aux membres de la famille et aux amis concernés.

•          Appel de suivi par un « accompagnateur » pour vérifier le moral de la personne.