Le bison des bois ajouté à la liste des espèces en péril des TNO

Yellowknife, le 14 juillet 2017 – Le ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles, M. Robert C. McLeod, a ajouté le bison des bois à la liste des espèces en péril des TNO, suivant les instructions reçues de la Conférence des autorités de gestion, créée en vertu de la Loi sur les espèces en péril des TNO.

L’espèce est ajoutée à la liste pour 10 ans. Aucune interdiction ou mesure de protection automatique n’est associée à l’inscription d’espèces en vertu de la Loi sur les espèces en péril des TNO. L’inscription du bison des bois à titre d’espèce « menacée » signifie qu’il est indispensable de mettre sur pied une stratégie de rétablissement de l’espèce dans un délai de deux ans.

La mise en œuvre de programmes de rétablissement et de plans de gestion pour les espèces en péril des TNO respecte les priorités de la 18e Assemblée législative en matière de gérance environnementale et encourage la coordination et l’efficacité de la gestion des ressources tout en reconnaissant le savoir traditionnel et les accords sur les revendications territoriales.

 

Citation

« Le bison des bois est confronté à plusieurs menaces aux Territoires du Nord-Ouest, notamment des maladies infectieuses, des prédateurs, la mortalité causée par l’humain, et la perte de son habitat. L’inscription du bison des bois à la liste des espèces en péril des TNO signifie qu’un programme de rétablissement doit être élaboré pour garantir qu’une population saine de bison des bois prospère aux Territoires du Nord-Ouest. »

-Robert C. McLeod, ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles

 

Faits en bref

Conférence des autorités de gestion (CAG)

  • La Conférence des autorités de gestion regroupe des conseils de cogestion de la faune et des gouvernements qui se partagent la responsabilité de sauvegarder et de rétablir les espèces en péril aux TNO.
  • La Conférence prend les décisions qui concernent l’inscription sur une liste, la sauvegarde, la gestion et le rétablissement d’espèces risquant de disparaître des TNO.
  • L’autorité de gestion du bison des bois revient au gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, au gouvernement tłįchǫ, et à l’Office des ressources renouvelables du Wek’èezhìi.

Bison des bois

  • Le bison des bois, cousin nordique du bison des plaines, est le plus gros mammifère terrestre de l’Amérique du Nord.
  • Un mâle adulte peut mesurer jusqu’à 1,80 m au garrot, et peut peser jusqu’à 1 000 kilos.
  • Les hardes des TNO comprennent les populations de bisons du Mackenzie, du parc national Nahanni et des basses terres de la rivière des Esclaves.
  • Les bisons des bois sont peu nombreux aux TNO (moins de 2 500 animaux au total) et le déclin de la population est évident.
  • Les animaux des TNO sont particulièrement vulnérables aux menaces, comme la fièvre charbonneuse, qui apparaît de manière naturelle, ainsi que la tuberculose bovine et la brucellose, qui ont été introduites au territoire.

Pour plus d’information sur cette espèce et pour consulter la documentation disponible, visitez le site : www.nwtspeciesatrisk.ca/CMA/SarList.

 

Pour obtenir de plus amples renseignements, communiquez avec :

Dawn Curtis

Gestionnaire, affaires publiques et communications

Environnement et Ressources naturelles

Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Tél. : 867-767-9231, poste 53045

Courriel : dawn_curtis@gov.nt.ca