Le gouvernement du Canada et les Territoires du Nord-Ouest annoncent des investissements importants visant à améliorer les soins aux patients dans cette région du pays

Le gouvernement du Canada et les Territoires du Nord-Ouest annoncent des investissements importants visant à améliorer les soins aux patients dans cette région du pays

La ministre Philpott de passage à Yellowknife pour annoncer des investissements en santé et rencontrer des chercheurs.

19 juillet 2017 – Yellowknife, Territoires du Nord-Ouest – Instituts de recherche en santé du Canada

Les Canadiens ont accès à un système de soins de santé qui répond à leurs besoins uniques en matière de santé, et c’est pourquoi les investissements dans la recherche pour améliorer les soins aux patients sont essentiels.

L’honorable Jane Philpott, ministre de la Santé du Canada, et Robert C. McLeod, vice-premier ministre, ministre des Finances et ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles des Territoires du Nord-Ouest, ont annoncé aujourd’hui une importante collaboration de recherche en vue d’améliorer les soins aux patients et la santé des Autochtones dans les Territoires du Nord-Ouest. Le gouvernement du Canada, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et leurs partenaires ont signé une entente avec le gouvernement tłı̨chǫ pour fournir 24,9 millions de dollars en fonds et en contributions en nature afin d’établir une unité de soutien des Territoires du Nord-Ouest (Hotıì ts’eeda) dans le cadre de la Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP).

Hotıì ts’eeda signifie « travailler ensemble pour favoriser la santé ». L’unité a pour objectif de soutenir la recherche et la formation en santé qui sont ancrées dans les cultures Dene, Inuvialuit et Métis- qui répondent aux besoins des patients, des communautés et des gouvernements en matière de renforcement des capacités, de création d’un système de santé culturellement adapté et d’amélioration de la santé. L’Unité doit faciliter l’échange d’information pour veiller à ce que la recherche soit centrée sur le patient et adaptée à la culture.

L’unité Hotıì ts’eeda répond à l’appel à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation par son approche de gouvernance, qui intègre les détenteurs du savoir autochtone, les chercheurs, le système de santé et de services sociaux, de même que les habitants des Territoires du Nord-Ouest. Avec cette annonce, des unités de soutien de la SRAP sont dorénavant présentes dans toutes les provinces et dans les Territoires du Nord-Ouest. 

La ministre a profité de son séjour à Yellowknife pour rencontrer des représentants du gouvernement tłı̨chǫ afin de discuter des priorités des tłı̨chǫs et des habitants du Nord en matière de santé. Elle a également visité l’Institut de recherche en santé circumpolaire, où elle a eu la chance de discuter avec des chercheurs et des membres de la communauté qui collaborent sur des projets liés au changement climatique, à l’administration des systèmes de santé dans l’Extrême-Arctique et aux pratiques prometteuses en prévention du suicide dans le Nord.

 

Citations

« J’applaudis cet important investissement dans la santé de la population des Territoires du Nord-Ouest, en particulier parce qu’il vise à ce que les patients prennent en charge leur propre santé et parce qu’il permettra d’intégrer le savoir autochtone. Il s’agit de la neuvième unité de soutien mise sur pied – une étape importante dans la démarche visant à de placer les patients au cœur du système de santé. »

L’honorable Jane Philpott

Ministre de la Santé

 

« L’unité de soutien de la SRAP des Territoires du Nord-Ouest coordonnera la recherche menée dans les Territoires du Nord-Ouest, et elle fera profiter les patients d’une approche culturellement adaptée. Les IRSC sont heureux de mener cette importante initiative en partenariat avec les gouvernements autochtones et de concert avec le gouvernement, les établissements d’enseignement, les intervenants et les communautés autochtones des Territoires du Nord-Ouest. Nous poursuivons un même objectif, celui d’améliorer les soins de santé et leur prestation. »
Roderick R. McInnes, C.M., O.Ont., M.D., Ph.D., MSRC

Président par intérim, Instituts de recherche en santé du Canada

 

« L’unité Hotıì ts’eeda des Territoires du Nord-Ouest aidera les intervenants clés, notamment les chercheurs, les patients, les professionnels de la santé et les responsables des politiques de santé, à renforcer les capacités de recherche au profit des populations locales et autochtones. Cette recherche permettra d’améliorer la santé de tous les habitants des Territoires du Nord-Ouest. »

L’honorable Glen Abernethy

Ministre de la Santé et des Services sociaux des Territoires du Nord-Ouest

 

« Le gouvernement tłı̨chǫ est très heureux d’accueillir cet important projet de recherche, financé par les Instituts de recherche en santé du Canada. J’estime que c’est l’occasion rêvée de travailler en collaboration avec d’autres partenaires, afin de mieux comprendre l’importance de la culture et de la communauté dans la prestation de nos soins de santé. Nous avons hâte de participer à cette initiative, qui vise à améliorer la pertinence de la recherche en santé, en l’axant sur les patients des communautés nordiques les plus éloignées. Nous sommes également heureux de participer à un projet qui favorise les partenariats entre les gouvernements autochtones et les gouvernements publics. Nous croyons que ces partenariats permettront d’améliorer la santé de notre population. »

Grand Chef Eddie Erasmus

Gouvernement tłı̨chǫ

 

« Les Inuvialuits s’intéressent vivement aux initiatives de recherche en santé telles que l’enquête sur la santé des Inuits, et à la compilation de statistiques et d’autres données probantes sur les conditions sociales, culturelles et économiques des Inuvialuits. Ces données sont extrêmement importantes si on veut que les interventions planifiées améliorent les conditions sociales, culturelles et économiques des Inuvialuits tout en leur permettant de participer à l’économie et à la société nordiques et nationales, et de préserver leurs valeurs et leur identité culturelle. Nous avons hâte de collaborer avec le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et avec les autres peuples autochtones, afin que la recherche en santé soit axée sur notre culture et nos communautés. »

Duane Ningaqsiq Smith

Président du conseil et président-directeur général, Inuvialuit Regional Corporation

 

Faits en bref

  • La Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) est une coalition pancanadienne regroupant des organismes philanthropiques et sans but lucratif des secteurs public et privé, tous voués à l’intégration de la recherche dans les soins de santé.
  • Les unités de soutien à la recherche axée sur le patient sont un élément central de la SRAP. Ces unités fournissent les ressources, les services et l’expertise nécessaires à la recherche axée sur le patient, et proposent des réformes en réponse aux besoins exprimés par la population locale.

Produits connexes

Document d’information

 

Liens connexes

Stratégie de recherche axée sur le patient (SRAP) du Canada

 

Renseignements

Relations avec les médias

Instituts de recherche en santé du Canada

613-941-4563

relationsaveclesmedias@cihr-irsc.gc.ca

 

Jhillian Adams

Ministère de l’Exécutif et des Affaires autochtones

Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

867-767-9140, poste : 11096

Jhillian_Adams@gov.nt.ca

 

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) savent que la recherche a le pouvoir de changer des vies. En tant qu’organisme fédéral chargé d’investir dans la recherche en santé, ils collaborent avec des partenaires et des chercheurs pour appuyer les découvertes et les innovations qui améliorent la santé de la population et le système de soins du Canada.