Le ministre rencontre les présidents des conseils scolaires

Yellowknife, le 15 septembre 2017 – Le ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, Alfred Moses, a rencontré les présidents des conseils scolaires vendredi dernier pour discuter de stratégies favorisant la santé mentale et le mieux-être des élèves et des enseignants. Le groupe a donné une orientation thématique à ses réunions, abordant certaines questions précises telles que l’adaptation de l’éducation aux cultures autochtones, le soutien aux élèves, et l’initiative « Des compétences pour réussir ».

Le groupe a passé en revue les données et les résultats d’études menées récemment aux Territoires du Nord-Ouest et provenant de différentes sources. Les données empiriques permettent de voir clairement quels sont les besoins des élèves en classe, mais aussi la façon dont ces besoins interagissent entre eux et avec le mode de vie des élèves. Les participants ont convenu que ces renseignements allaient être extrêmement utiles pour diriger les ressources vers les secteurs aux besoins les plus criants.

Les présidents avaient déjà cité la santé mentale des jeunes comme un enjeu important, tant pour les élèves que pour les enseignants et les collectivités; ils avaient donc exprimé le désir d’en apprendre davantage sur les causes premières des troubles de santé mentale et de trouver de nouvelles solutions pour aider les élèves. Le ministre Moses et des représentants du Ministère ont fait une présentation dans les écoles sur le soutien à la santé mentale, présentation qui expliquait les programmes destinés aux élèves, par exemple l’autorégulation, ainsi que l’accès à des conseillers en santé mentale par l’intermédiaire du groupe Northern Counselling & Therapeutic Services et d’un programme du ministère de la Santé et des Services sociaux intitulé « Talking About Mental Illness » (Parlons santé mentale).

La rencontre a aussi permis d’aborder la question du bien-être des enseignants et du soutien qu’ils apportent aux élèves présentant des besoins en santé mentale; les enseignants se verront offrir du perfectionnement professionnel pour apprendre à mieux reconnaître les élèves qui pourraient avoir besoin d’assistance ou de soutien.

Par ailleurs, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a présenté les détails de sa proposition de stratégie sur la santé mentale des jeunes. Une discussion constructive a ensuite eu lieu sur la collaboration à mettre en place afin de raffermir encore plus les mesures de soutien aux élèves et de savoir où les investissements seraient les plus utiles. La consultation menée par le MSSS auprès des jeunes a permis de comprendre leurs attentes : ce qu’ils veulent, c’est que les interventions en matière de mieux-être et de santé mentale se basent sur leurs forces et qu’elles respectent leur individualité, leurs pensées, leurs inquiétudes et leur vie privée.

Ted Blondin, président de l’Agence de services communautaires tłįchǫ, a également présenté un excellent exposé mettant en lumière le projet récemment mené à bien par son agence et portant le nom Tłįchǫ History: Tłįchǫ Stories From Long Ago. Ce programme propose aux enseignants et aux élèves des ressources qui permettent aux jeunes tłįchǫ, et à d’autres qui le voudraient bien, de se rapprocher de leur culture et de leur patrimoine. M. Blondin a offert de mettre ces ressources à la disposition de ses collègues.

La prochaine rencontre doit avoir lieu à l’automne; elle sera consacrée à l’adaptation de l’éducation aux cultures autochtones et à l’examen des nouvelles données probantes.

Citations

« La réunion a été très productive. Nos discussions ont surtout porté sur la santé mentale des jeunes, un sujet très important. À titre de ministre responsable de la jeunesse, c’est pour moi une réelle préoccupation, et j’étais très content de voir que les présidents des conseils scolaires se sentaient aussi concernés que moi par cet enjeu. Je crois que nous faisons du bon travail malgré les grands défis à relever, et il me tarde de constater les progrès qui seront accomplis pour aider nos jeunes à mieux s’adapter et à réussir. »
– Alfred Moses, ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation

« Une intervention rapide est essentielle pour assurer la santé mentale et le mieux-être à long terme de nos élèves. En ce sens, l’Association des surintendants des Territoires du Nord-Ouest est satisfaite du travail réalisé par le GTNO dans son nouveau programme éducatif sur la santé et le mieux-être. Les enseignants et le personnel scolaire seront heureux d’apprendre que de nouvelles avenues seront aménagées pour les soutenir dans leurs tâches et ainsi les aider à répondre aux besoins des élèves. Nous continuerons de travailler avec le ministère de l’Éducation pour veiller à ce que les ressources soient pertinentes et fondées sur les données probantes et les pratiques exemplaires. »
– John Stephenson, président de l’Administration scolaire de district no 1 de Yellowknife

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec :

Jacqueline McKinnon
Gestionnaire des relations publiques et des communications
Ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation
Téléphone : 867-767-9352, poste 71073
Courriel : jacqueline_mckinnon@gov.nt.ca

John Stephenson
Président
Administration scolaire de district no 1 de Yellowknife
Téléphone : 867-766-5050
Courriel : John.Stephenson@yk1.nt.ca