Finalisation du Programme de rétablissement et du Plan de gestion pour deux espèces ténoises en péril

Yellowknife, le 28 février 2017 – Le Programme de rétablissement du caribou boréal et le Plan de gestion des amphibiens des Territoires du Nord-Ouest (TNO) ont été publiés cette semaine.

Le dévoilement de ces publications s’inscrit dans les responsabilités du gouvernement ténois aux termes de la Loi sur les espèces en péril (TNO); il fait suite à des évaluations indépendantes réalisées par le Comité sur les espèces en péril des TNO et à des accords de consensus issus de la Conférence des autorités de gestion (CAG).

La CAG dispose de neuf mois pour mettre au point des accords de consensus pour la mise en œuvre du Programme de rétablissement du caribou boréal et du Plan de gestion des amphibiens.

Ces initiatives définissent des objectifs et recommandent des approches de conservation et de rétablissement du caribou boréal et des amphibiens aux TNO. Elles ne donnent aucunement lieu à des interdictions ou à des mesures de protection automatiques de ces espèces ou de leur habitat.

L’élaboration de programmes de rétablissement et de plans de gestion pour les espèces en péril des TNO respecte les priorités de la 18e Assemblée législative en matière de gérance environnementale et encourage la coordination et l’efficacité de la gestion des ressources tout en reconnaissant le savoir traditionnel et les accords sur les revendications territoriales.

Vous trouverez de plus amples renseignements sur les espèces en péril aux TNO en ligne au www.nwtspeciesatrisk.ca.

Citation

« Ces efforts visant à assurer la santé et la durabilité de la population de caribou boréal et de chaque espèce d’amphibien aux TNO n’entraînent pas d’interdiction ni de mesures de protection automatiques pour ces espèces ou leur habitat. »
Robert C. McLeod, ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles

Faits en bref

Caribou boréal :

  • Le 27 février 2014, le caribou boréal a été ajouté à la liste des espèces en péril des TNO en tant qu’espèce menacée en raison de la petite taille de la population et du déclin soutenu anticipé de son habitat acquis.
  • Les perturbations d’origine humaine (p. ex., les profils sismiques et les routes) et les perturbations naturelles (feux de forêt) sont les principales responsables de la perte d’habitat du caribou boréal aux TNO et de la fragmentation de cet habitat.
  • Le programme de rétablissement a été élaboré en collaboration avec les autorités de gestion du caribou boréal (Conseil consultatif de la gestion de la faune (TNO); Office des ressources renouvelables des Gwich’in; Office des ressources renouvelables du Sahtú; Office des ressources renouvelables du Wek’èezhìi; gouvernement Tłı̨chǫ; gouvernement des Territoires du Nord-Ouest) qui ont donné leur approbation, et grâce aux commentaires des organisations autochtones et du public.

Amphibiens :

  • La grenouille léopard et le crapaud boréal ont été désignés comme des espèces menacées aux termes de la Loi sur les espèces en péril des TNO le 19 mars 2015 et le 25 février 2016, respectivement.
  • Toutes les espèces d’amphibiens aux TNO font face à des menaces communes, y compris des maladies comme la chytridiomycose et le ranavirus.
  • Ils sont également menacés par les activités humaines qui modifient leur habitat, les accidents mortels d’origine humaine, l’augmentation des rayonnements ultraviolets B, les contaminants et le changement climatique.

Liens connexes

Personne-ressource pour les médias

Judy McLinton, gestionnaire
Relations publiques et communications
Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles
Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest
Courriel : judy_mclinton@gov.nt.ca