Heather Hayne

Titre du poste

Agente technique principale (mécanique)

Ministère

Travaux publics et Services gouvernementaux

Nombre d’années au GTNO

7 ans

Formation

Baccalauréat ès sciences appliquées en génie mécanique, Université de Toronto
Maîtrise en génie, Université de Toronto

Quel est votre rôle au sein du GTNO?

Notre division assure la conception, la rénovation et l’entretien de tous les bâtiments du GTNO. Nous veillons à ce que les nouveaux bâtiments soient construits selon nos normes et répondent à nos critères en matière de fonctionnement et d’efficacité énergétique. Nous nous occupons aussi de la rénovation de bâtiments existants et des problèmes qui y surviennent. Mon travail touche divers aspects du processus de réalisation de projets de conception et de construction, notamment l’examen des propositions de projets soumises par des consultants pour de nouveaux bâtiments, des installations pour le carburant de la division des produits pétroliers ou des projets de rénovation. Je formule aussi des conseils et offre du soutien technique, et j’assure un service de dépannage en cas de problèmes mécaniques dans un bâtiment. En outre, j’élabore et je mets à jour des lignes directrices pour la conception et la construction, je procède à des évaluations de l’état technique (instantanés de la condition des bâtiments), à des inspections de sites et à des vérifications du fonctionnement des bâtiments, et je rédige des notes d’information, des brochures, des rapports, etc.

Comment le GTNO a-t-il soutenu votre avancement et votre perfectionnement professionnels?

Il est certain que le GTNO m’a soutenue dans ma formation. J’ai eu beaucoup de possibilités de formation et de nombreuses occasions d’assister à des congrès et à des séminaires, et de participer à des comités. Ce poste comprend des tâches très variées, et j’ai dû actualiser mes connaissances et acquérir de nouvelles compétences dans certains domaines.

Dans quelles circonstances avez-vous commencé à travailler au GTNO?

Après avoir obtenu mon diplôme, j’ai travaillé comme ingénieure dans une usine de pâte du nord de l’Ontario. Je suis ensuite entrée au service d’une firme de consultants de Toronto, où j’ai occupé des fonctions en génie du bâtiment, puis j’ai été à l’emploi de la division conception et construction de Travaux publics et services gouvernementaux Canada (région de l’Ontario). J’ai ensuite travaillé à la division gestion des services d’entretien du même ministère, puis à la Base Borden du ministère de la Défense nationale. À cette époque, mon conjoint Dave et moi-même devions faire la navette de longues heures pour nous rendre au travail et nous avions envie de changement. C’est pourquoi nous nous sommes tournés vers le Nord. Je n’étais jamais allée plus au nord d’Edmonton, mais comme j’avais bien aimé le nord de l’Ontario, je souhaitais mieux connaître la région. Lorsque ce poste est devenu vacant et que j’ai été convoquée en entrevue, j’étais très intéressée.

Pourquoi aimez-vous travailler au GTNO?

J’aime mon emploi et les gens avec qui je travaille. Nous avons l’occasion de visiter de nombreux endroits dans le cadre de rénovations, d’inspections de nouvelles constructions ou de services de dépannage. Une partie de notre travail est assez unique et n’existe pas dans le Sud, par exemple l’utilisation de la biomasse et nos activités d’adaptation aux changements climatiques. Sans parler des formidables occasions de voyager, de voir différentes parties du Nord et de faire de nouvelles rencontres.

Pouvez-vous nous raconter une anecdote de travail intéressante au sein du GTNO?

Il y en a beaucoup, depuis la rencontre d’infirmiers dans de minuscules centres de santé de l’Arctique jusqu’aux histoires de loups d’un chasseur local de Sachs Harbour. L’expérience qui m’a le plus frappée, c’est un voyage que j’ai fait dans le Nord un mois après mon arrivée de Toronto. Il s’agissait d’un voyage d’une semaine à Paulatuk, Sachs Harbour et Inuvik. Nous avons visité un grand nombre de bâtiments et rencontré beaucoup de membres de la collectivité. Il faisait noir et froid, mais c’était très beau.

Que recommanderiez-vous à un postulant au GTNO?

J’espère qu’il rend leur lieu de travail et leur résidence plus confortables et éconergétiques, et qu’il représente un bon usage des fonds publics.