Information sur les écoles de la prématernelle à la 12e année

Dernière modification : 
vendredi, 07/03/2020 - 16:57

Mis à jour le 3 juillet 2020

Rouvrir les écoles ténoises en toute sécurité

Or, afin de protéger nos élèves et le personnel enseignant durant la pandémie de COVID-19, les écoles devront respecter les recommandations de l’administratrice en chef de la santé publique des TNO ainsi que les recommandations de la Commission de la sécurité au travail et de l’indemnisation des travailleurs (CSTIT) tout en veillant à l’apprentissage et au bien-être de l’ensemble des élèves. 

Avec l’aide du ministère de l’Éducation, de la Culture et de la Formation (MÉCF), les organismes scolaires ténois ainsi que l’Association des enseignants et enseignantes des Territoires du Nord-Ouest (AETNO) travaillent à la planification concertée et systémique de la prochaine année scolaire en se fondant sur des critères garants d’une réouverture prudente des écoles. Ces critères détaillés ont été énoncés par l’administratrice en chef de la santé publique dans le document Une reprise avisée – Vers un allègement des restrictions concernant la santé publique. 

Comme la situation de la COVID-19 évolue sans cesse, l’année scolaire 2020-2021 ne sera pas un retour à la normale pour les élèves et le personnel enseignant, qui devront porter un équipement de protection individuelle, dont des masques, et respecter de nouvelles règles d’hygiène et d’éloignement physique. La plupart des classes seront d’ailleurs réaménagées. 

Même si les enseignants et les autres membres du personnel scolaire feront tout en leur pouvoir pour que l’école reste un milieu sécuritaire, encadrant et inclusif, il est fort probable que l’ambiance ne soit plus la même. Bien évidemment, on se doute que le retour en classe après une longue pause sera difficile tant pour les élèves que pour les employés. Dans ce contexte, il sera prioritaire de prêter attention aux besoins sociaux et émotionnels des élèves tout au long de la transition. 

Nous ne pouvons contrôler ou prédire l’évolution de la pandémie, mais nous tâcherons d’assurer la continuité des apprentissages pour tous les élèves des TNO, et ce, quelles que soient les circonstances. Préparée dans l’optique d’une éventuelle deuxième vague, la planification de la prochaine année scolaire se veut souple : on veut que les établissements restent ouverts autant que possible et que les enseignants puissent adapter les modèles d’apprentissage au gré de la COVID-19. 

Ce à quoi les parents et les élèves peuvent s’attendre 

Toutes les écoles ténoises ont soumis leur plan de réouverture pour 2020-2021 au Bureau de l’administrateur en chef aux fins d’approbation. Les écoles cherchent des façons de permettre aux enseignants de donner leurs cours en classe le plus possible, avec de nouvelles procédures de santé et sécurité. 

L’enseignement prendra différentes formes selon les écoles et les collectivités, en fonction de divers facteurs comme la taille et l’aménagement des écoles, les niveaux scolaires, le nombre d’élèves et d’employés, l’accès à la technologie, ainsi que les besoins particuliers des élèves, notamment ceux à risque et ceux ayant des besoins complexes. 

Afin de respecter les directives d’éloignement physique à chaque niveau scolaire, certaines écoles devront utiliser d’autres espaces d’enseignement que les classes. Les organismes scolaires ont d’ailleurs commencé à travailler avec les organisations, les agences et les administrations communautaires pour trouver des espaces disponibles et adaptés. Certaines écoles envisagent, pour leur part, de pallier le manque d’espaces en implantant un système d’alternance, où les classes accueilleraient des élèves différents le matin et l’après-midi ou d’une journée à l’autre. Les changements dans la fréquentation des salles de classe se répercuteront sur les horaires d’autobus, une situation sur laquelle se penchent les écoles. 

Bien que certaines mesures de santé et de sécurité varieront légèrement d’une école à l’autre, des mesures générales seront imposées dans toutes les écoles des TNO pour contribuer au maintien de l’éloignement physique. Les sections qui suivent présentent les différentes mesures auxquelles peuvent s’attendre les parents, les élèves et les collectivités durant l’année scolaire 2020-2021. 

Soutien à la continuité des apprentissages et au bien-être 

  • Les écoles assureront un enseignement en présentiel à temps plein, dans la mesure où c’est possible et sécuritaire. 
  • Les écoles veilleront à la poursuite des apprentissages à la maison ou en nature durant la partie de la journée où les élèves ne peuvent être en classe. 
  • Pour les élèves qui ne peuvent aller en classe, l’apprentissage se fera à distance. Le personnel scolaire communiquera régulièrement avec eux pour compléter le contenu en ligne avec la matière vue en classe. 
  • Le programme de counseling se poursuivra : il sera offert à distance et peut-être en personne. 
  • Une attention particulière sera accordée aux services de soutien en santé mentale, notamment pour les élèves qui étudient à distance. 
  • L’accent sera mis sur l’apprentissage de l’autorégulation et le développement de compétences sociales et émotionnelles, ce qui aidera les élèves à composer avec les changements survenant à l’école. 
  • Les programmes alimentaires continueront d’être offerts, mais seront assortis de nouvelles mesures de santé, de sécurité, d’hygiène et d’éloignement physique. 
  • Il faudra peut-être modifier le temps d’enseignement et les exigences des programmes d’études selon l’évolution de la pandémie et la pression exercée sur les enseignants, les élèves, les parents, les tuteurs et les organismes scolaires. 

Mesures de santé et de sécurité resserrées 

  • Les parents devront surveiller quotidiennement l’état de santé de leur enfant : en cas de symptômes, celui-ci devra être interdit d’aller à l’école. Cette interdiction vaudra pour toutes les personnes malades. Un processus de dépistage sera mis sur pied à cet effet. Si des élèves tombent malades à l’école, ils seront rapidement mis en isolement et on communiquera avec leurs parents. 
  • Les élèves devront se laver les mains fréquemment, y compris avant d’aller à l’école. Ils auront accès à du désinfectant si le nettoyage au savon n’est pas possible. 
  • Les écoles seront désinfectées plus souvent qu’à l’habitude (y compris les classes et les surfaces fréquemment touchées). 
  • Afin de restreindre les rassemblements et de favoriser l’éloignement physique, les écoles pourront échelonner les heures d’arrivée et de départ ainsi que modifier les périodes de dîner et de pause. 
  • Les écoles disposeront d’entrées et de sorties désignées. Pour assurer le contrôle de la circulation dans les corridors et les aires communes, elles ajouteront des marques au sol ou des barrières physiques. 
  • Les élèves devront indiquer leur nom sur leurs articles personnels, qu’ils ne pourront pas partager. Cela s’applique également à la nourriture. 
  • Les assemblées seront interdites et les rassemblements seront limités. 
  • Des changements seront apportés au transport des élèves, conformément aux recommandations de l’administratrice en chef (ex. modification des horaires ou annulation, port du masque, ajout de règles d’éloignement physique). 
  • Les parents, les tuteurs et les visiteurs auront un accès limité à l’école, pour réduire les risques d’exposition. 
  • Les procédures d’évacuation d’urgence, les exercices d’incendie et les procédures de confinement feront l’objet de modifications. 
  • Les élèves se feront souvent rappeler de limiter autant que possible les contacts physiques avec leurs amis, tout en maintenant des contacts sociaux. 
  • Des changements seront apportés à certaines classes et au temps d’enseignement : 
    • Écartement des pupitres et d’autres meubles 
    • Directives d’éloignement physique pour la 7e à la 12e année 
    • Prolongation des périodes d’apprentissage à l’extérieur (à voir) 
    • Ajout de l’obligation pour les élèves de porter un masque non médical quand il est impossible de suivre les règles d’éloignement physique 
    • Ajout de l’obligation pour les enseignants et le reste du personnel de porter des écrans faciaux 
    • Modifications aux horaires et aux heures d’enseignement 

Approches d’apprentissage 

  • Apprentissage en présentiel autant que possible, dans des salles de classe avec des enseignants, en suivant des directives de sécurité supplémentaires.
  • Apprentissage mixte lorsqu’il n’est pas possible de le dispenser en personne. Il s’agit d’une combinaison de cours à l’école et d’apprentissage à la maison ou en nature. Exemple : Un élève va en classe le matin et retourne chez lui l’après-midi pour travailler en ligne ou lire du matériel pédagogique en version papier. 
  • Recours à l’enseignement à distance en dehors de l’école, à la maison ou dans la nature, uniquement lorsque les élèves ne peuvent pas aller à l’école pour des raisons de santé ou d’âge (par exemple, de 19 à 21 ans). Les solutions proposées seront l’apprentissage en ligne, les contrôles et suivis par téléphone ou par courriel, ou des modules d’apprentissage sur papier. 
  • Prestation de l’enseignement par niveau scolaire 
  • De la prématernelle à la 6e année 
  • Apprentissage en personne à temps plein 
  • Pas de distanciation physique quand on est dans la « bulle » de la classe 

De la 7e à la 9e année 

  • Apprentissage en personne à temps plein ou apprentissage mixte au besoin 
  • Distance physique d’un mètre entre les élèves et de deux mètres entre les élèves et le personnel 

De la 10e à la 12e année 

  • Apprentissage en personne à temps plein ou apprentissage mixte au besoin 
  • Distance physique de deux mètres entre tous les élèves et le personnel 

Étudiants âgés de 19 ans et plus 

  • Les étudiants âgés de 19 ans et plus doivent suivre les cours à distance pour leur propre sécurité, selon le bureau de l’ACSP. C’est donc un apprentissage à distance qui sera dispensé à ces élèves. 

Faire preuve de souplesse malgré la situation changeante 

Bien qu’il soit impossible de contrôler les circonstances de la pandémie, qui pourraient exiger la fermeture temporaire d’une école, le MÉCF aidera les organismes scolaires à rouvrir les écoles et à les garder ouvertes dans la mesure du possible pendant l’année scolaire 2020-2021. 

La situation entourant la pandémie de COVID-19 est en constante évolution, et il faudra peut-être adapter les plans en fonction des nouvelles données ou exigences liées à la santé publique ou à la sécurité au travail. Cette approche tient compte de la deuxième vague potentielle de COVID-19 à l’automne 2020 et comprend des mesures pour s’assurer que les écoles puissent rester ouvertes dans la mesure du possible si de nouveaux cas de COVID-19 apparaissent aux TNO. Peu importe la situation, les élèves pourront continuer leur apprentissage. 

Les écoles se préparent à passer rapidement de l’enseignement en classe à l’enseignement à distance ou mixte si nécessaire, en prévision de la transition vers une phase plus ou moins assouplie du plan Une reprise avisée. Les parents, les tuteurs, les élèves et les collectivités doivent être prêts à opérer un changement rapide du mode d’apprentissage pour s’adapter aux circonstances changeantes, par exemple si plusieurs enseignants tombent malades, si l’on suspecte ou confirme une éclosion de COVID-19 dans une école ou si nous revenons à la phase de confinement du plan Une reprise avisée en tant que territoire et que les règles relatives à l’éloignement physique deviennent plus strictes. 

Si un cas de COVID-19 se déclarait dans une école, les élèves seraient renvoyés rapidement chez eux; les parents doivent donc être prêts à les recevoir et à attendre que la recherche des contacts soit terminée avant que l’école ne puisse ouvrir de nouveau ses portes. Si un élève présente des symptômes à l’école, il sera isolé de façon sécuritaire et ses parents devront venir le chercher. Si plusieurs membres du personnel sont touchés par la COVID-19, la fermeture de l’école pourrait devenir nécessaire. 

Dans le cas où il serait impossible d’ouvrir les écoles à temps plein pour tous les élèves, ce sont les plus jeunes qui auront la priorité, ainsi que les élèves de 12e année, afin qu’ils soient fin prêts pour leur passage aux études postsecondaires. 

Pour en savoir plus 

Le GTNO s’engage à informer régulièrement le public de l’évolution des plans pour la prochaine année scolaire. Le MÉCF continuera de mettre à jour l’information sur l’enseignement aux élèves de la prématernelle à la 12e année et de la rendre disponible pour les parents et les élèves, en ligne et via les écoles et les organismes scolaires. 

Toutes les écoles travaillent à faire approuver dès que possible leur plan détaillé de réouverture par le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique. Les écoles et les organismes scolaires feront connaître les détails de ces plans après leur examen et approbation par le Bureau. 

Pour obtenir de l’information sur la gestion de la COVID-19 à l’égard des classes de la prématernelle à la 12e année, communiquez avec votre organisme scolaire local.