Premières étapes cruciales et confinement

Dernière modification : 
mardi, 05/26/2020 - 13:27

Premières étapes cruciales

Il faut tout d’abord franchir plusieurs étapes importantes avant d’assouplir les mesures sanitaires aux TNO, qui demeureront en vigueur tout au long de la pandémie.

1. Sécurisation des points d’entrée aux TNO

Les frontières les plus achalandées des TNO sont celles qu’ils partagent avec les provinces où la transmission communautaire est très importante, et la situation au pays est actuellement grave. Afin de maintenir le confinement, les déplacements aux TNO doivent être restreints et faire l’objet d’un suivi, pour toute personne ayant voyagé à l’extérieur du territoire, afin que nos frontières soient sécurisées et hermétiques à tous les points d’entrée. Le GTNO analyse et évalue actuellement ses mesures d’interdiction et de restriction concernant les déplacements pour corriger toute lacune. Nous comptons aussi sur les Ténois pour se montrer responsables et respecter les arrêtés en vigueur, et pour signaler toute situation de non-respect dont ils sont témoins à Protégeons les TNO.

2. Réduction des risques pour les travailleurs arrivant aux TNO

Les TNO dépendent en partie de travailleurs provenant de l’extérieur du territoire et de travailleurs devant fréquemment quitter le territoire dans certains secteurs prioritaires, comme le transport, les soins de santé, l’infrastructure et l’exploitation minière, pétrolière et gazière. Comme ces travailleurs proviennent de l’extérieur du territoire, ils sont plus susceptibles de contracter la COVID-19, et la nature de leur travail fait en sorte qu’il leur est souvent impossible de s’isoler lorsqu’ils se trouvent aux TNO. À la mi-avril, un arrêté de santé publique a été adopté; celui-ci fixe les critères à respecter pour la poursuite sécuritaire des activités dans les camps de travail éloignés des entreprises minières, pétrolières et gazières. Dernièrement, l’arrêté sur les restrictions concernant les déplacements et le protocole d’auto-isolement a été modifié afin de préciser les exigences d’isolement pour les travailleurs des transports, les travailleurs des services essentiels, le personnel de soutien, les travailleurs de projets d’infrastructure publique et les agents correctionnels qui doivent voyager à l’extérieur du territoire.

3. Disponibilité de données plus larges sur le dépistage

Les TNO se retrouvent régulièrement en tête au pays pour ce qui est du nombre de tests de dépistage par habitant, en partie parce que nous avons commencé à faire passer des tests aux personnes qui n’avaient pas voyagé ou n’avaient pas été directement en contact avec des gens ayant voyagé avant la plupart des autres provinces et territoires. S’il y a eu peu de cas recensés aux TNO, cette approche nous a permis de constater qu’il est possible d’avoir la COVID-19 sans le savoir. Nous avons récemment élargi nos critères pour les tests de dépistage afin d’inclure des symptômes moins courants de la COVID-19, pour inciter plus de gens à passer le test. Des mesures pour accélérer ce processus seront mises en place très bientôt. Grâce à ces changements, nous pourrons recueillir plus d’information, et ainsi nous assurer de ne pas rater de cas et d’éviter d’aller de l’avant d’après une impression de sécurité trompeuse. La situation de chaque région et collectivité sera prise en compte dans la poursuite de la lutte contre la COVID-19.

4. Stabilité de la situation

Il ne doit y avoir aucun cas ne provenant pas d’ailleurs d’ici le 15 mai 2020, minimalement, soit deux périodes d’incubation ou 28 jours depuis depuis que le jour où on a procédé au test confirmant le rétablissement du dernier cas relevé aux TNO, ce qui tendra fortement à prouver qu’il n’y a pas de nouveaux cas et nous laissera suffisamment de temps pour recevoir les résultats de tout test réalisé pour déterminer s’il y a eu transmission communautaire liée au cas désormais rétabli.

Confinement 

Il s’agit de la restriction de santé publique la plus stricte prévue pour le territoire. Une fois l’assouplissement des mesures amorcé, nous souhaitons éviter de revenir au confinement à moins que cela s’avère absolument nécessaire.

Arrêté sur les restrictions concernant les déplacements et le protocole d’auto-isolement – Cet arrêté interdit la plupart des déplacements de non-résidents aux TNO, à quelques exceptions près, et exige que les Ténois qui arrivent aux TNO s’isolent pendant 14 jours à Yellowknife, Inuvik, Hay River ou Fort Smith. Les résidents ne sont pas autorisés à retourner à leur collectivité de résidence sans d’abord s’isoler dans l’un de ces centres. Les équipages d’avion et les camionneurs de longue distance, entre autres, doivent également pratiquer l’éloignement social lorsqu’ils se trouvent aux TNO.

Arrêté concernant l’interdiction de rassemblements et la fermeture de certains commerces – Cet arrêté interdit tous les rassemblements publics intérieurs et extérieurs, limite les rassemblements privés à l’extérieur à 10 personnes, et impose la fermeture de certains commerces où il est impossible de respecter les mesures d’éloignement physique et d’appliquer les protocoles de désinfection renforcés.

Arrêté à l’intention des industries des ressources minérales et du pétrole – Cet arrêté exige que les entreprises minières, pétrolières et gazières qui exploitent des projets aux TNO prennent un certain nombre de mesures pour réduire le risque d’exposition à la COVID-19 et poursuivre leurs activités en toute sécurité.

Arrêté sur les restrictions concernant les déplacements et le protocole d’auto-isolement – (dans sa version modifiée le 27 avril 2020) – Ces changements modifient l’arrêté concernant les restrictions relatives aux déplacements et le protocole d’auto-isolement, afin d’ajouter des mesures visant les Ténois, les équipages d’avion et les travailleurs du secteur des transports, et de mettre en place des exigences et processus particuliers pour les travailleurs des services essentiels, le personnel de soutien, les travailleurs de projets d’infrastructure publique et les personnes en transit.