Communique: L’administratrice en chef de la santé publique s’apprête à émettre un arrêté pour interdire les voyages à destination des TNO, sauf quelques exceptions, et pour restreindre l’auto-isolement aux collectivités de Yellowknife, d’Inuvik, de Hay Ri

Yellowknife — 20 mars 2020
Communiqués de presse
 

 

L’administratrice en chef de la santé publique des TNO, Dre Kami Kandola, s’apprête à émettre un arrêté qui entrera en vigueur le 21 mars 2020 interdisant tout déplacement (par avion, voie terrestre ou voie maritime) vers les Territoires du Nord-Ouest (TNO), sauf quelques exceptions, afin de combattre la COVID-19 dans notre territoire.

De plus, la Dre Kandola ordonnera aux personnes qui reviennent aux TNO de s’isoler à Yellowknife, à Fort Smith, à Hay River ou à Inuvik.     

Cette mesure sera exigée pour assurer la protection des résidents de nos petites collectivités alors que plusieurs Ténois reviennent aux TNO.

Il y aura également des mesures en place pour soutenir les gens qui ne peuvent se trouver une place où rester dans l’une ou l’autre de ces collectivités.

Cet arrêté exigera également des personnes qui sont déjà revenues aux TNO au cours des 14 derniers jours de s’isoler dans la collectivité où elles se trouvent. 

Tous devront rédiger un plan d’auto-isolement. Les détails à propos de cette mesure sont à venir.

Ces mesures sont nécessaires en raison du risque grandissant de propagation de la COVID-19, qui sévit déjà partout au Canada, ainsi que pour s’assurer que les personnes à risque de contracter cette maladie en raison d’un récent voyage s’isolent dans des collectivités qui disposent d’établissements de santé bien équipés.

Les déplacements par tous les points d’entrée aux Territoires du Nord-Ouest, que ce soit par voie aérienne ou terrestre, seront interdits à tous les voyageurs à l’exception des :

    • résidents des TNO;
    • travailleurs des domaines de l’importation et de l’exportation — y compris ceux qui assurent d’importants services de transport alimentant la chaîne d’approvisionnement en nourriture, carburant ou autres marchandises pour le territoire, les déménageurs, les transporteurs et les travailleurs qui soutiennent l’industrie de la chaîne d’approvisionnement;
    • équipages d’avion;
    • patients en déplacements pour raisons médicales provenant de la région de Kitikmeot;
    • personnes qui soutiennent les services essentiels — notamment les professionnels de la santé, les policiers et ceux qui assurent des services qui, s’ils faisaient l’objet d’une interruption, pourraient mettre en danger la vie, la santé ou la sécurité des résidents;
    • travailleurs participant à la construction de projets d’infrastructure du GTNO;
    • travailleurs migrants venant du sud du Canada pour travailler dans l’industrie des ressources pétrolières et minérales;
    • personnes qui traversent la frontière des TNO pour s’adonner à des activités de chasse traditionnelles ou sur les terres ancestrales et qui n’entrent pas dans aucune collectivité dans le cadre de ces activités.

D’autres directives et conditions seront émises dans le cadre de cet arrêté à l’intention des personnes suivantes :

    • Résidents des TNO;
    • Travailleurs des domaines de l’importation et de l’exportation — y compris ceux qui assurent d’importants services de transport alimentant la chaîne d’approvisionnement en nourriture, carburant ou autres marchandises pour le territoire, les déménageurs, les transporteurs et les travailleurs qui soutiennent l’industrie de la chaîne d’approvisionnement;
    • Équipages d’avion;
    • Personnes qui soutiennent les services essentiels — y compris celles qui viennent fournir des services de garde ou autres services de soutien semblables pour des travailleurs des services essentiels et celles qui participent à la réponse à la pandémie de COVID-19.

Quand l’arrêté entrera-t-il en vigueur?

Il est prévu que cet arrêté sera émis le samedi 21 mars 2020. Toutefois, il ne sera pas émis tant que toutes les mesures opérationnelles seront en place pour s’assurer d’une mise en œuvre la plus harmonieuse possible.

Ces mesures comprennent la réaffectation des ressources humaines, des personnes-ressources et des processus pour le triage des personnes qui retournent à la maison.

Le matériel de communications est également en cours d’élaboration pour informer les personnes qui arrivent par voie aérienne et terrestre.

On fournira des mises à jour sur d’autres directives en lien avec la mise en œuvre de l’arrêté.

Cet arrêté sera émis en vertu de la Loi sur la santé publique des TNO, grâce aux pouvoirs supplémentaires accordés à l’administratrice en chef de la santé publique dans le cadre d’une urgence sanitaire publique.

Information sur l’exécution de l’arrêté

Conformément à la Loi sur la santé publique, l’administratrice en chef de la santé publique peut demander à tout agent de la paix d’assurer l’application des arrêtés. Le non-respect d’un arrêté est une infraction punissable par la loi et pourrait entraîner une amende sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire d’au plus 10 000 $ et une peine de six mois d’emprisonnement.

Dès la publication de l’arrêté, toute personne qui ne suit pas ces directives feront l’objet de sanctions.

 

Disponibilité pour les médias

Une téléconférence est prévue samedi pour répondre à toutes les questions liées à cet arrêté.

Toutes les ressources s’affairent actuellement à la préparation de la mise en œuvre de cet arrêté, alors l’heure sera confirmée par courriel ou par téléphone dans les plus brefs délais. Merci pour votre patience et votre compréhension.

 

Personne-ressource pour les médias

Cabinet Communications 

presssecretary@gov.nt.ca