Déclaration de leaders de la région du Slave Nord au sujet de la chasse illégale du caribou de Bathurst

Déclarations aux médias

Yellowknife — 3 avril 2020

Le ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles Shane Thompson, le grand chef tłı̨chǫ George Mackenzie, le chef de la Première Nation des Dénés de Łutsel Kʼe Darryl Marlowe et d’autres leaders autochtones de la région ont publié aujourd’hui une déclaration commune pour insister sur la nécessité de chasser le caribou de façon responsable en cette époque de rapide déclin de la harde.

Les agents du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MERN) ont constaté qu’au cours des deux dernières semaines, plus de 80 caribous ont été tués illégalement dans la zone de gestion du noyau de population mobile (zone mobile) du caribou de Bathurst.

On a également trouvé des parties et des morceaux de viande gaspillés de 12 autres caribous à l’extérieur de cette zone la fin de semaine dernière.

« Nous avons pris ensemble la décision d’empêcher la chasse au caribou de Bathurst et de mettre en place une zone mobile de gestion pour protéger la harde, ont expliqué les leaders. La chasse est interdite dans cette zone; l’état de la harde est trop fragile. »

« Il est décevant de voir des animaux gaspillés de cette façon. Ce comportement est irrespectueux – et illégal. »

La harde de caribous de Bathurst a décliné de 98 % depuis 1986. Elle ne compte plus que 8 200 individus. C’est pour la protéger qu’on a établi, en 2015, la zone mobile, où toute chasse est interdite.

Les agents du MERN ont saisi la viande et imposé des amendes aux chasseurs appréhendés durant la fin de semaine. Avant le 21 mars, il n’y avait eu qu’un seul autre cas de chasse dans la zone mobile cet hiver.

Les leaders se sont également dits inquiets pour la santé et la sécurité des chasseurs. On demande actuellement aux gens des Territoires du Nord-Ouest de pratiquer l’éloignement physique et d’éviter les contacts rapprochés pour empêcher la propagation de la COVID-19. Cette maladie est particulièrement dangereuse pour les aînés des collectivités éloignées et isolées.

Pendant la fin de semaine, on a vu des chasseurs voyageant et se réunissant le long des routes d’hiver. Ce comportement va à l’encontre des recommandations de l’administratrice en chef de la santé publique, qui approuve les sorties à l’extérieur, mais en compagnie seulement de la famille immédiate ou de personnes avec qui on habite.

« Nous savons que c’est une période difficile et remplie d’incertitudes, a dit le ministre Thompson. Mais nous devons tous prendre de bonnes décisions pour protéger la santé et la sécurité de nos collectivités et l’avenir de nos caribous. D’autres animaux peuvent être chassés légalement en ce moment, par exemple l’orignal, le bœuf musqué, le petit gibier et d’autres hardes de caribous. Il est aussi possible de pêcher. Nous incitons les gens à considérer toutes les possibilités et à chasser les autres animaux de manière respectueuse et viable. »

Le MERN continuera de surveiller activement la zone mobile par des patrouilles aériennes et routières quotidiennes, et de faire respecter l’interdiction de chasser pour protéger la harde de caribous de Bathurst.