La Loi sur les aires protégées permet au GTNO de collaborer à la protection du territoire et de la culture

Yellowknife — 20 juin 2019
Communiqués de presse

Entrée en vigueur aujourd’hui, la Loi sur les aires protégées crée un cadre législatif pour la mise en place d’un réseau d’aires protégées préservant la richesse écologique et culturelle des lieux les plus précieux des Territoires du Nord-Ouest (TNO), maintenant et pour l’avenir.

La Loi permettra au gouvernement des TNO (GTNO) de travailler en collaboration avec les gouvernements et organismes autochtones pour établir et gérer des aires protégées d’une manière qui protège la biodiversité, l’intégrité écologique et la continuité culturelle.

Elle répondra aux exigences sur la planification du réseau de conservation énoncées dans « Territoire en santé, population en santé : Priorités du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest pour la planification du réseau de conservation de 2016 à 2021 ».

La Loi sur les aires protégées est le fruit d’une collaboration de deux ans du GTNO, par voie de partenariat, avec les gouvernements et organismes autochtones, les conseils de cogestion, les intervenants et le public.

Citation

« La conservation de la biodiversité est essentielle au maintien à long terme d’écosystèmes en santé, des ressources naturelles et culturelles ainsi que du bien-être des personnes, y compris celui que procure la stabilité de l’approvisionnement alimentaire. Je tiens à remercier nos partenaires ainsi que les intervenants et membres du public pour leurs contributions inestimables à la Loi sur les aires protégées. Ensemble, nous avons façonné une Loi qui servira à protéger notre terre et notre culture alors même que les générations actuelles et futures vivront le changement du climat. »

- Robert C. McLeod, ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles

Faits en bref

  • La Loi sur les aires protégées servira de cadre législatif à l’établissement d’aires protégées permanentes sur le Territoire.
  • La Loi a été élaborée dans le cadre d’un partenariat avec des gouvernements et organismes autochtones ainsi que des offices des ressources renouvelables, et avec la participation de représentants d’organismes non gouvernementaux, de conseils de cogestion et de l’industrie. Ce processus a été conçu avec la contribution et l’accord du Conseil intergouvernemental des TNO.
  • La Loi sur les aires protégées reconnaît et confirme explicitement les droits ancestraux et ceux issus de traités, y compris les engagements relatifs aux terres, aux ressources et à l’autonomie gouvernementale, et reconnaît le rôle des organismes de cogestion.
  • Elle est conçue de manière à offrir la souplesse nécessaire pour que les besoins et les caractéristiques uniques de chaque aire protégée puissent être pris en considération dans les processus de création et de gestion. La réglementation et les plans de gestion propres à chaque aire protégée préciseront en détail les activités qui peuvent y avoir lieu (où, quand et dans quelles conditions).
  • Une fois établies, les aires protégées, grâce à leur potentiel culturel, éducatif, touristique et récréatif, donneront l’occasion aux collectivités ténoises de diversifier grandement leur économie.

Liens

 

Personne-ressource pour les médias :

Meagan Wohlberg

Gestionnaire des relations publiques et des communications

Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles

meagan_wohlberg@gov.nt.ca