La première ministre Caroline Cochrane souligne la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Déclarations aux médias

Yellowknife — 30 septembre 2022

La première ministre des Territoires du Nord-Ouest, Caroline Cochrane, a fait la déclaration suivante à propos de la deuxième Journée nationale de la vérité et de la réconciliation :

« Aujourd’hui, nous rendons hommage à ceux qui ont subi la douleur causée par le système des pensionnats, lequel a dépossédé les peuples autochtones de leur langue, de leur culture et de leurs traditions pendant des décennies. Nous rendons hommage aux survivants, à leurs familles qui ont dû faire face aux traumatismes générationnels et aux abus subis par des milliers de personnes, ainsi qu’aux collectivités qui continuent de se relever des conséquences pénibles et durables des pensionnats.

« Nous nous souvenons également des nombreux enfants qui ne sont jamais rentrés chez eux. La Journée nationale de la vérité et de la réconciliation est l’occasion pour tous les résidents des Territoires du Nord-Ouest et du Canada d’en apprendre davantage sur les expériences des Autochtones et de réaffirmer notre engagement, en tant que Canadiens, à faire progresser la réconciliation et le travail qui l’accompagne. J’invite les résidents de tout le territoire à prendre le temps aujourd’hui d’écouter les voix autochtones et d’amplifier leurs récits dans la mesure du possible.

« La réconciliation ne se fera pas du jour au lendemain. Il faudra du temps pour réparer les dommages causés par les pensionnats à de nombreuses générations d’Autochtones, et le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest s’est engagé à le faire. Il est possible de parvenir à un territoire fort et prospère où les résidents autochtones ont des chances égales de réussir. Nous continuerons à travailler en partenariat avec les gouvernements autochtones pour faire avancer les travaux liés aux appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation et aux appels à la justice pour les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

« Le chemin de la réconciliation sera long et parfois difficile. Sur ce chemin, nous resterons unis pour reconnaître notre passé et notre présent tout en nous mobilisant pour un avenir meilleur pour les Autochtones du Canada.

« À l’occasion de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, j’invite tous les résidents à porter des vêtements de couleur orange pour sensibiliser les gens aux séquelles des pensionnats et rappeler que chaque enfant compte. »