La SHTNO aborde le problème des punaises de lit à Fort Simpson

Fort Simpson — 1 août 2019
Communiqués de presse

La Société d’habitation des Territoires du Nord-Ouest (SHTNO) a adopté une approche dynamique pour aborder les préoccupations concernant le problème des punaises de lit dans les logements sociaux de Fort Simpson. Les membres du personnel d’entretien de l’Office d’habitation de Fort Simpson, agent contractuel de la SHTNO qui offre les services d’habitation à Fort Simpson, ont fait du porte-à-porte pour mener des inspections. Ils ont déterminé qu’au moins six logements montrent des signes de présence de punaises de lit, ignorés par les locataires concernés. L’Office, qui dispose de l’équipement nécessaire et du personnel compétent, a pris des mesures immédiates pour traiter ces logements. Le traitement dure quatre heures et il ne sera pas nécessaire de reloger les résidents touchés par ce problème.

Le ministre Alfred Moses a communiqué avec les dirigeants communautaires de Fort Simpson pour discuter de leurs inquiétudes concernant les activités de l’Office et les punaises de lit dans le village. Le ministre a indiqué qu’un administrateur a été désigné pour remettre de l’ordre dans les activités de l’Office, après quoi un nouveau gestionnaire sera désigné et un nouveau conseil complet sera formé.

La SHTNO, en consultation avec le ministère de la Santé et des Services sociaux, a l’intention d’organiser un atelier de formation à Fort Simpson pour le personnel technique des Organismes locaux d’habitation (OLH) des autres collectivités sur les pratiques exemplaires dans l’éradication des punaises de lit. Cette formation permettra de développer les connaissances du personnel technique afin qu’il puisse gérer de façon dynamique et efficace les infestations de punaises de lit.

Depuis plusieurs années, ces insectes sont un problème dans certaines collectivités des TNO, et les pratiques exemplaires pour les éradiquer sont bien établies. La SHTNO a acquis le matériel nécessaire pour lutter contre les parasites et le rend disponible pour tous les OLH des TNO. Le cas échéant, la SHTNO a la capacité d’apporter du matériel supplémentaire à Fort Simpson pour s’assurer d’éradiquer les infestations de punaises de lit le plus rapidement possible.

Si un locataire de logement public remarque des punaises de lit dans son logement, il doit communiquer immédiatement avec son OLH afin que le traitement puisse commencer dès que possible. Les propriétaires particuliers peuvent également communiquer avec la SHTNO pour s’informer sur le programme de lutte contre les punaises de lit.

 

Citations

« Nos Organismes locaux d’habitation sont en mesure de traiter le problème des punaises de lit dans les logements publics grâce à leur formation et à l’équipement approprié », a déclaré Alfred Moses, ministre responsable de la Société d’habitation des Territoires du Nord-Ouest.

 

« L’éradication des punaises de lit peut être difficile si l’infestation est importante ou si elle a lieu dans des immeubles à la structure complexe. Le Service de santé environnementale du ministère de la Santé et des Services sociaux continuera d’offrir des conseils à la Société d’habitation des TNO pour l’aider à régler ce problème. »

 

Glen Abernethy, ministre de la Santé et des Services sociaux, GTNO

                                                               

Faits en bref

  • Les punaises de lit sont un problème au Canada et à l’échelle mondiale.
  • Les punaises de lit sont de petits insectes brun rougeâtre qui ont besoin de sang pour survivre.
  • Les piqûres de punaise de lit peuvent passer inaperçues ou être confondues avec des piqûres de moustique. Habituellement, la piqûre guérit sans traitement.
  • Les punaises de lit ne sont pas reconnues pour propager les maladies humaines.
  • Les punaises de lit sont souvent difficiles à voir, car elles sortent habituellement la nuit et peuvent se cacher à plusieurs endroits, comme les matelas, les meubles, les fissures dans les plinthes et les murs. Elles voyagent entre les immeubles dans les valises, les sacs à dos, les meubles, les draps ou les vêtements. Elles peuvent également se déplacer entre les pièces et les appartements par de petites fissures ou ouvertures.
  • À la mi-juillet, la Société d’habitation des Territoires du Nord-Ouest a pris la décision de désigner un administrateur pour superviser les activités de l’Office d’habitation de Fort Simpson.
  • Cette mesure était nécessaire pour rétablir de saines pratiques financières et des mesures de contrôle appropriées, des éléments qui avaient été jugés déficients dans une vérification indépendante de l’Office menée récemment. 
  • Les deux membres restants du conseil et le gestionnaire ont été relevés de leurs fonctions afin d’assurer la continuité des relations avec les locataires de l’Office ainsi que des services d’entretien qui leur sont dûs.

Liens connexes

                                                                                                                                                                 

Personne-ressource pour les médias :

 

Ben Fraser

Conseillère aux communications

Planification stratégique, politiques et communications

Société d’habitation des Territoires du Nord-Ouest

Tél. : 867-767-9328, poste 85021

Téléc. : 867-873-9426