L’administratrice en chef de la santé publique prend un arrêté concernant les déplacements aux TNO et l’auto-isolement des personnes qui entrent aux TNO

Yellowknife — 22 mars 2020
Avis publics

L’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kami Kandola, a pris un arrêté aujourd’hui interdisant l’entrée aux Territoires du Nord-Ouest, sauf pour quelques exceptions limitées, afin de lutter contre la COVID-19 au territoire.

 

Elle a pris cet arrêté en vertu de la Loi sur la santé publique des TNO, grâce aux pouvoirs supplémentaires qui lui sont conférés dans le cadre d’une urgence sanitaire publique.

 

Les déplacements par tous les points d’entrée aux Territoires du Nord-Ouest, que ce soit par voie aérienne ou terrestre, seront interdits à tous les voyageurs à l’exception :

 

  • des résidents des Territoires du Nord-Ouest;
  • des personnes qui fournissent des services dans le cadre de l’importation ou de l’exportation de marchandises, ainsi que des autres travailleurs du domaine des transports qui alimentent la chaîne d’approvisionnement, y compris les déménageurs, les transporteurs et les personnes qui sont nécessaires aux services de transport visant à maintenir la chaîne d’approvisionnement;
  • des équipages d’avion;
  • des personnes qui fournissent des services essentiels, y compris, sans toutefois s’y limiter, les fournisseurs de services de santé et de services sociaux, les travailleurs des services postaux, les agents de la paix et autres personnes travaillant à la préservation et au maintien de la paix publique, les intervenants d’urgence, le personnel du ministère de la Défense nationale et les personnes embauchées par ce ministère, les agents municipaux d’exécution de la loi, les travailleurs des services essentiels des administrations communautaires et les agents des parcs fédéraux et territoriaux;
  • des personnes qui offrent des services d’appui aux travailleurs des services essentiels;
  • des personnes arrivant du Nunavut pour des raisons médicales;
  • des personnes qui traversent la frontière des TNO pour s’adonner à des activités de chasse traditionnelles ou sur les terres ancestrales et qui n’entrent dans aucune collectivité dans le cadre de ces activités;
  • des travailleurs migrants de l’industrie des ressources minérales et pétrolières;
  • des travailleurs participant à la construction de projets d’infrastructure du GTNO;
  • des agents des services correctionnels et des prisonniers en déplacement;
    • des personnes exemptées selon des circonstances exceptionnelles par l’administratrice en chef de la santé publique.

Date et heure d’entrée en vigueur

 

Ces mesures sont en vigueur à compter du 21 mars 2020 à midi, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Information pour les résidents des TNO

 

Les résidents des TNO revenant de l’extérieur du territoire en provenance toute destination au Canada ou à l’étranger doivent impérativement s’auto-isoler à Yellowknife, Inuvik, Hay River ou Fort Smith. Aucun résident des TNO revenant de l’extérieur ne peut s’isoler dans une petite collectivité ou dans un autre centre régional qui ne fait pas partie des quatre collectivités précitées s’ils reviennent de l’extérieur des TNO.

 

Les résidents des TNO qui sont revenus dans les 14 jours précédant la prise de cet arrêté doivent immédiatement s’isoler à l’endroit où ils se trouvent et écrire à l’adresse protectnwt@gov.nt.ca ou appeler au 1-833-378-8297 entre 8 h et 20 h, du lundi au dimanche, pour obtenir d’autres directives.

 

Les résidents doivent remplir un plan d’auto-isolement qui doit être approuvé par le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique des TNO. Les résidents des TNO en auto-isolement doivent rester à la maison ou dans un seul lieu de résidence jusqu’à ce que le plan d’auto-isolement ait été vérifié par le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique.

 

Il s’agit d’une mesure visant à éviter une surcharge de travail pour les centres de santé dans les petites collectivités éloignées et à s’assurer que les personnes exposées se trouvent à proximité d’hôpitaux ou de centres de santé bien équipés.

 

Les personnes revenant aux Territoires du Nord-Ouest qui n’ont pas de lieu d’habitation où s’isoler à leur retour doivent écrire à l’adresse protectnwt@gov.nt.ca ou appeler au 1-833-378-8297 entre 8 h et 20 h, du lundi au dimanche. Chaque cas sera évalué et des mesures appropriées seront prises pour faciliter l’auto-isolement.

 

Information pour les travailleurs de l’importation et de l’exportation et les équipages d’avion

 

Les travailleurs de l’importation et de l’exportation, les travailleurs de la chaîne d’approvisionnement, les travailleurs des services de transport et les équipages d’avion doivent se conformer aux consignes d’éloignement social établies par l’administratrice en chef de la santé publique et les appliquer de façon stricte pendant leur travail. S’ils doivent passer la nuit aux TNO, ils doivent demeurer dans leur lieu d’hébergement jusqu’à leur départ. S’ils sont malades, ils ne doivent pas se rendre aux TNO; s’ils développent des symptômes, ils doivent immédiatement se mettre en auto-isolement.

 

Information pour les personnes qui soutiennent les services essentiels

 

Les personnes qui soutiennent les services essentiels doivent surveiller l’apparition de symptômes, écrire à protectnwt@gov.nt.ca ou appeler au 1-833-378-8297 entre 8 h et 20 h, du lundi au dimanche, pour obtenir plus de directives, puis remplir une évaluation des risques dans le cadre du travail.

 

Si vous êtes arrivé aux TNO dans les 14 derniers jours ou avez été en contact étroit (avez vécu, travaillé ou voyagé ) avec une personne qui est arrivée aux TNO dans les 14 derniers jours et vous constatez l’apparition de symptômes, vous devez vous isoler et prendre les dispositions pour passer un test de dépistage.

    • Yellowknife : 867-767-9120
    • Inuvik : 867-490-2225 ou 867-777-7246
    • Fort Smith : 867-872-6219 ou 867-872-6221
    • Hay River : 867-874-7201

Information pour les travailleurs de l’industrie des ressources minérales et du pétrole

 

Cet arrêté ne limite pas les déplacements des travailleurs migrants des industries des ressources minérales et du pétrole.

Le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique et le planificateur du MSSS pour la réponse à la pandémie travaillent en étroite collaboration avec le personnel médical afin d’élaborer des stratégies de dépistage et d’atténuation strictes pour tous les lieux de travail éloignés. On recommande à tous les travailleurs de surveiller l’apparition de symptômes comme la toux et la fièvre; s’ils développent des symptômes semblables à ceux de la grippe, ils doivent s’isoler dans leur lieu d’hébergement et communiquer avec leur équipe médicale.

 

Information pour les résidents du Nunavut en déplacement

 

On s’attend à ce que les résidents du Nunavut qui transitent par les TNO suivent les consignes d’éloignement social  établies par l’administratrice en chef de la santé publique pendant leurs déplacements. S’ils doivent passer la nuit aux TNO, ils doivent rester dans leur lieu d’hébergement jusqu’à leur départ et s’auto-isoler pendant ce temps. Ils doivent éviter de fréquenter les restaurants et les lieux publics. S’ils sont malades, ils doivent éviter de venir aux TNO, ou se mettre en auto-isolement immédiatement s’ils deviennent malades.

 

Information sur l’exécution de l’arrêté

 

En vertu de la Loi sur la santé publique, les autorités de la santé publique peuvent faire appliquer les arrêtés à titre d’agents de la paix et peuvent demander l’aide de tout autre agent de la paix à cette fin. Le non-respect d’un arrêté est une infraction punissable par la loi et pourrait entraîner une amende sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire d’au plus 10 000 $ et une peine de six mois d’emprisonnement.

 

Signaler des infractions à l’arrêté

 

Si vous avez une plainte crédible et précise concernant une personne ayant désobéi à cet arrêté, on vous demande d’écrire à l’adresse protectnwt@gov.nt.ca ou d’appeler au 1-833-378-8297, entre 8 h et 20 h, du lundi au dimanche.

 

Le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique ou toute autre personne en ayant reçu l’ordre fera enquête sur votre plainte.