Lancement de la phase no 2 du plan Une reprise avisée et modification des restrictions concernant les déplacements

Communiqués de presse

Yellowknife — 12 juin 2020

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) passe à la phase d’assouplissement no 2 du plan territorial Une reprise avisée, qui vise l’allègement progressif des mesures de santé publique liées à la pandémie de COVID-19. Il annonce du même souffle la modification des restrictions concernant les déplacements.

 

Dans le cadre de cette phase no 2, les limites applicables aux rassemblements extérieurs seront assouplies, et un plus grand nombre d’entreprises et d’organismes pourront accueillir des visiteurs dans leurs établissements en respectant certaines précautions; de plus, les bureaux pourront accueillir jusqu’à 25 personnes par étage, à condition que l’éloignement de 2 m soit respecté en permanence.

 

L’administratrice en chef de la santé publique, la Dre Kami Kandola, a recommandé ce passage à la phase no 2 étant donné les résultats encourageants des tests de dépistage standardisés; qui plus est, il demeure facile de retrouver les personnes ayant été en contact avec un porteur du virus, et on ne relève aucun cas de transmission communautaire.

 

Aucun cas actif n’est par ailleurs recensé sur le territoire actuellement, et aucun nouveau cas n’a été déclaré dans les 69 derniers jours.

 

La plupart des provinces et territoires ont enregistré une augmentation des cas une fois leurs mesures de santé publique assouplies. Des efforts seront donc déployés aux TNO pour éviter cette conséquence.

 

L’administratrice en chef de la santé publique continue de préconiser un éloignement de 2 m entre les personnes participant à un rassemblement extérieur. Elle recommande aussi de limiter le nombre de personnes dans les rassemblements intérieurs, et demande que les entreprises et organismes appliquent des mesures de précaution musclées dans leurs établissements.

 

Dans le même ordre d’idées, des mises à jour ont été apportées à l’arrêté de santé publique portant sur les restrictions concernant les déplacements et le protocole d’auto-isolement en lien avec la COVID-19. Ces modifications, qui entrent en vigueur dès aujourd’hui, visent notamment à permettre les déplacements entre le Nunavut et les TNO.

 

Les mises à jour apportées à l’arrêté viennent aussi clarifier les exigences s’appliquant aux personnes qui emménagent aux TNO ou qui ont à se déplacer sur le territoire pour le travail ou l’école. Des précisions ont également été ajoutées concernant l’exemption pour raisons familiales.

 

Avis de modifications à venir

 

D’autres modifications seront apportées prochainement à cet arrêté de santé publique afin d’ouvrir des exemptions pour les personnes suivantes :

 

  • travailleurs de la chaîne d’approvisionnement;
  • équipages d’avion;
  • employés des transporteurs aériens.

 

Ces personnes sont régulièrement appelées, dans le cadre de leurs fonctions, à quitter le territoire et à y retourner dans la même journée. Elles sont peu en contact avec les gens des autres collectivités, et il n’est donc pas nécessaire qu’elles se placent en isolement volontaire, pourvu qu’elles prennent certaines autres mesures de précaution appropriées.

 

Les situations entourant ces travailleurs ont été gérées au cas par cas jusqu’à présent. Les modifications à venir élimineraient cette exigence encombrante et préciseraient les précautions alors applicables.

Citations

« Je suis heureuse de voir que l’administratrice en chef de la santé publique considère qu’il est sécuritaire d’entrer dans la phase 2 de notre plan de reprise. Cette nouvelle étape et celles qui suivront encadrent avec prudence le déconfinement progressif du territoire et nous permettent de centrer nos efforts sur la relance. À mesure que nous avancerons, le GTNO continuera de collaborer avec toutes les instances et de soutenir les Ténois en s’assurant que la santé et la sécurité demeurent au cœur de nos décisions concernant la population, le territoire et l’économie. »

- Caroline Cochrane, première ministre des Territoires du Nord-Ouest

 

« C’est grâce aux efforts de tous les Ténois, qui ont su modifier leurs habitudes de vie, de travail et de jeu pendant la pandémie, que nous pouvons aujourd’hui passer à cette étape d’assouplissement. Tout en savourant la levée progressive des restrictions, n’oublions pas que celles-ci s’accompagnent d’un risque et d’une responsabilité accrus. De nouveaux cas risquent d’apparaître, et il sera donc important de ne pas baisser la garde et de continuer à respecter les règles et recommandations afin de continuer à protéger notre entourage et nos proches. »

- Diane Thom, ministre de la Santé et des Services sociaux

 

« Quel bonheur d’avoir atteint ce point où nos collectivités peuvent reprendre vie, juste à temps pour l’été de surcroît! N’oubliez pas cependant que la COVID-19 est traître et qu’il faut demeurer sur le pied d’alerte pour les mois à venir, car les experts canadiens annoncent une recrudescence pour l’automne. Conservez vos bonnes habitudes : lavez vos mains souvent, toussez et éternuez dans un mouchoir ou votre coude, ne faites que de petits rassemblements, respectez encore la distance de 2 m ou portez un couvre-visage quand ce n’est pas possible, et restez chez vous si vous affichez tout signe de maladie. C’est ainsi que nous pourrons collectivement préserver la santé de tous. »

- Dre Kami Kandola, administratrice en chef de la santé publique des TNO

 

Faits en bref

  • Les Ténois peuvent désormais revenir du Nunavut sans avoir à s’isoler. Dès que le Nunavut aura effectué les modifications requises à ses arrêtés de santé publique, les habitants des TNO et du Nunavut pourront circuler entre les deux territoires sans avoir à s’auto-isoler ensuite.
  • À compter d’aujourd’hui, les résidents du Nunavut pourront entrer aux TNO sans avoir besoin de se mettre en quarantaine.
  • Pour le moment, il est encore nécessaire de s’auto-isoler en entrant (ou rentrant) sur le territoire du Nunavut.
  • Les voyageurs en provenance de toute autre région que les TNO ne peuvent toujours pas entrer au Nunavut.
  • L’auto-isolement doit encore avoir lieu dans les collectivités désignées à cette fin (Fort Smith, Hay River, Yellowknife, Inuvik).
  • Dans le cas des personnes qui entrent aux TNO pour des raisons professionnelles, le GTNO ne prend pas en charge les coûts liés à l’utilisation d’un centre d’isolement.
  • Les procédures établies pour les travailleurs essentiels, les travailleurs des infrastructures, le soutien aux activités essentielles (p. ex. garderies pour les enfants des travailleurs essentiels) et les travailleurs des camps éloignés demeurent en vigueur.

 

Liens connexes

 

Personne-ressource pour les médias

 

Mike Westwick

Gestionnaire des communications pour la réponse à la pandémie de COVID-19

Santé et Services sociaux

Courriel : Mike_Westwick@gov.nt.ca