Lancement d’un Projet de surveillance de la qualité de l’air au niveau des collectivités

Communiqués de presse

Yellowknife — 15 septembre 2022

Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) annonce un nouveau projet de surveillance de la qualité de l’air. Ce projet permettra aux résidents de se joindre à leur administration locale et le GTNO pour recueillir des données sur la qualité de l’air dans leur région.

Dès cet automne, le GTNO commencera à distribuer de petits capteurs de qualité de l’air dans le cadre de leur Projet de surveillance de la qualité de l’air au niveau des collectivités. Ces capteurs détectent des particules fines dans l’air provenant, entre autres, de la fumée des feux de forêt, des émissions des véhicules et des activités industrielles. Les données recueillies permettront de pallier le manque de données dans les collectivités qui ne disposent pas de stations de surveillance de la qualité de l’air. Elles serviront également à accroître les données recueillies dans les collectivités où il y a déjà une surveillance de la qualité de l’air.

Les résidents peuvent demander de recevoir un capteur, qui fera automatiquement parvenir ses données à une plateforme en ligne accessible au public et mise à jour en temps réel. Ces données aideront les résidents à décider s’ils doivent rester à l’intérieur ou réduire leurs activités si la qualité de l’air dans leur région se détériore. Elles créeront également un point de référence partout aux TNO pour établir des comparaisons au fil du temps. Ces renseignements seront précieux, puisque le GTNO vise à mesurer les répercussions et la gravité du changement climatique et de phénomènes comme les feux de forêt, qui peuvent avoir une incidence sur la qualité de l’air.

Nous disposons déjà de stations de surveillance de la qualité de l’air à Inuvik, à Norman Wells, à Fort Smith, à Yellowknife et à Fort Simpson. Bien que ces stations mesurent divers paramètres de la qualité de l’air, leur exploitation coûte plus cher et nécessite une formation spéciale. Les petits capteurs permettront de mesurer la qualité de l’air dans les collectivités qui ne disposent pas de stations de surveillance de la qualité de l’air. Vous n’avez besoin que d’une connexion Wi-Fi et d’une prise électrique.

Fournis par Environnement et Changement climatique Canada, en partenariat avec l’Association des collectivités des TNO (ACTNO), les capteurs seront distribués gratuitement par le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MERN) à tous les résidents qui souhaitent en installer un à la maison.

Pour participer, communiquez avec John McKay à l’adresse John_Mckay@gov.nt.ca ou au 867-445-3152.

Citation

« Ce nouveau projet excitant rendu possible grâce au soutien des résidents des TNO nous permettra de comprendre de façon plus précise et approfondie la qualité de l’air à l’échelle des Territoires du Nord-Ouest. Les données recueillies nous fourniront de précieux renseignements sur les répercussions du changement climatique et d’autres facteurs influant sur la qualité de l’air aux TNO. »

Shane Thompson, ministre de l’Environnement et des Ressources naturelles

Faits en bref

  • L’hiver dernier, trois petits capteurs ont été installés à Yellowknife pour les tester – ils ont bien résisté aux froids extrêmes.
  • Les petits capteurs de qualité de l’air coûtent environ 500 $ chacun, tandis que le coût des analyseurs de qualité de l’air (MP2,5) utilisés dans les stations de surveillance de la qualité de l’air s’élève à 25 000 $.
  • Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles fournira gratuitement des capteurs et une formation aux personnes qui se portent volontaires.

Liens connexes

 

Les représentants des médias sont priés de s’adresser à :

Jessica Davey-Quantick

Spécialiste en planification des communications

Ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles

Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Jessica_Davey-Quantick@gov.nt.ca  

867-767-9231, poste 53046