Arrêté à l’intention des industries des ressources minérales et du pétrole modifié de manière à refléter la phase 2 du plan Une reprise avisée

Communiqués de presse

Yellowknife — 25 juin 2020

L’arrêté de santé publique visant les travailleurs des camps éloignés des industries des ressources minérales et du pétrole est en cours de remaniement afin de garantir à ces travailleurs résidant aux Territoires du Nord-Ouest (TNO) les mêmes mesures assouplies que celles mises en œuvre dans le cadre de la phase 2 du plan Une reprise avisée.

Cette modification s’appliquera aux travailleurs des industries des ressources minérales et du pétrole à leur retour chez eux après leur travail au camp et comprendra la mise à jour des protocoles d’éloignement physique que ces travailleurs ténois doivent suivre lorsqu’ils sont à l’extérieur de leur lieu de travail. Ils seront toujours tenus de respecter toutes les autres restrictions en vigueur liées au retour au camp et au travail sur le site.

L’arrêté d’origine visant les industries des ressources minérales et du pétrole a été élaboré alors que les TNO étaient en confinement. Le niveau de risque d’exposition à la COVID-19 ne justifie plus les exigences d’éloignement physique imposées à ces travailleurs ténois. Des tests à grande échelle n’ont révélé aucune preuve de transmission communautaire aux TNO : c’est grâce à cela que ces changements sont possibles, ainsi que grâce aux processus efficaces mis en place pour réduire le risque de contracter la COVID-19 sur les lieux de travail.

Tous les employés travaillant sur les sites pétroliers, gaziers, miniers et autres sites éloignés des TNO qui ne vivent pas au territoire resteront soumis aux mêmes restrictions une fois qu’ils auront quitté le lieu de travail et seront de retour dans leur province ou territoire d’origine. Cela inclut la limitation des interactions sociales aux membres immédiats du ménage, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du domicile.

 

Citation

« Nos arrêtés de santé publique visent à réduire le risque de propagation de la COVID-19, car des personnes venant d’endroits où le virus est plus répandu continuent de venir aux TNO. Grâce à cette modification, tous les résidents peuvent bénéficier de l’assouplissement des restrictions, qui est le fruit des mesures immédiates mises en place par l’administratrice en chef de la santé publique, et des efforts déployés par les Ténois qui, dès le début, ont fait leur part et ont veillé au respect des mesures.

– Diane Thom, ministre de la Santé et des Services sociaux

 

Faits en bref :

  • L’arrêté de santé publique visant les travailleurs des camps éloignés des industries des ressources minérales et du pétrole définit des protocoles et des pratiques d’éloignement physique précis que tous les travailleurs doivent suivre avant de se rendre sur leur lieu de travail afin de réduire leurs contacts avec les autres.
  • L’arrêté d’origine limitait les activités autorisées à ces travailleurs, comme les séances chez le coiffeur ou les repas au restaurant. Ces activités sont désormais autorisées dans le cadre de la phase d’assouplissement no 2.
  • Ce changement ne s’applique qu’aux travailleurs ténois et vise simplement à préciser que lorsqu’ils sont chez eux, ces travailleurs bénéficient des mêmes mesures d’assouplissement que celles dont profitent les autres membres de leur collectivité.
  • La phase 2 du plan Une reprise avisée décrit précisément les précautions qui doivent être prises par tous les résidents des Territoires du Nord-Ouest concernant, notamment :
    • l’éloignement physique;
    • les banquets;
    • les rassemblements intérieurs, comme dans les entreprises ou les installations communautaires;
    • les rassemblements extérieurs.

 

Liens connexes

 

Personne-ressource pour les médias :

Mike Westwick

Gestionnaire des communications pour la réponse à la pandémie de COVID-19

Santé et Services sociaux

Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

Courriel : Mike_Westwick@gov.nt.ca