À propos du GTNO

Les 5 000 fonctionnaires du GTNO fournissent des programmes et des services à plus de 44 000 Ténois; ils mènent des carrières enrichissantes dans nos 11 ministères et 13 organismes. L’anglais est la langue la plus couramment parlée aux TNO, mais le territoire compte 11 langues officielles, à savoir le français, l’anglais, le chipewyan, le cri, le gwich’in, l’inuinnaqtun, l’inuktitut, l’inuvialuktun, l’esclave du Nord, l’esclave du Sud et le tłįchǫ.

Nos employés vivent et travaillent dans nos 33 collectivités dont la population varie entre 50 habitants dans la collectivité la plus petite des TNO, Kakisa, et plus de 20 000 habitants dans la capitale, Yellowknife.

L’occasion de changer les choses

Notre fonction publique est petite comparativement à celle d’autres provinces et territoires du Canada. Toutefois, notre gouvernement de consensus trilatéral est unique et permet aux fonctionnaires de s’occuper directement des programmes et des services qui comptent pour les Ténois.

Nos équipes de haute direction sont faciles à aborder et le mentorat et le perfectionnement professionnel nous tiennent à cœur; étant donné notre taille réduite, les dirigeants travaillent souvent dans un bureau à côté. 

Une expérience unique

Le Nord est un mélange particulier d’innovations et de traditions. Dans de nombreuses collectivités ténoises, les habitants pratiquent encore le piégeage, la chasse et la pêche et produisent des œuvres d’art et de l’artisanat pour générer des revenus. En vivant et en travaillant dans nos collectivités, vous aurez l’occasion unique d’en apprendre davantage sur les modes de vie traditionnels et la survie dans la nature auprès des aînés autochtones. Nos collectivités sont petites, mais riches en traditions et en diversité, et les Ténois aiment partager leur culture et leur mode de vie. Comparativement à d’autres régions, les perspectives de développement économique associées à la protection continue de notre territoire et à l’évolution des connaissances sur le changement climatique offrent une plateforme unique au développement d’innovations et de compétences. 

Aux Territoires du Nord-Ouest, la prestation de programmes et de services ainsi que la construction d’infrastructures présentent des difficultés environnementales particulières en raison de leurs implications financières, écologiques et intergouvernementales. Deux récents projets d’infrastructure ont permis de développer le réseau routier de notre territoire, une initiative cruciale pour réduire le coût de la vie dans le Nord et améliorer les perspectives économiques. Le pont de Deh Cho, terminé en novembre 2012, enjambe le fleuve Mackenzie sur plus d’un kilomètre et a remplacé la route de glace et le traversier qui étaient jusque-là utilisés. La route entre Inuvik et Tuktoyaktuk a été terminée en 2017. Cette route a été construite sur le pergélisol et a permis de tester de nouvelles méthodes d’ingénierie, de mener des études scientifiques et surtout de mieux relier ces collectivités.

Travailler aux Territoires du Nord-Ouest est très enrichissant autant sur le plan professionnel que sur le plan personnel; l’avancement et le perfectionnement professionnels sont mis en avant, et il existe de nombreuses possibilités de voyages, d’aventures et d’activités sociales. Découvrez, par exemple, le récit et les photos des aventures nordiques de Peter Clarkson, directeur des activités régionales.

Une main-d’œuvre diversifiée

Aux Territoires du Nord-Ouest, les gens sont accueillants et la population diverse; les Ténois viennent de partout dans le Nord, des quatre coins du pays et du monde entier. Le GTNO s’engage à représenter la diversité de la population qu’il sert. Notre organisation redouble d’efforts pour supprimer les obstacles à l’emploi et procède à des aménagements tout au long du processus d’embauche pour tout candidat précisant qu’il en a besoin.

Le GTNO a mis au point des initiatives, comme le Comité consultatif des employés autochtones et le Comité consultatif sur l’employabilité, afin d’améliorer l’employabilité et les perspectives d’emploi des Autochtones.

Voici d’autres programmes et initiatives :

Emplois d’été pour les étudiants et stages pour les diplômés

Le GTNO aide les étudiants postsecondaires du nord grâce au programme d’emploi d’été des étudiants . Ce programme offre des emplois d’été réservés aux étudiants postsecondaires du nord, si possible dans leur domaine d’étude. L’argent gagné par les étudiants leur permet de contribuer à leurs frais de scolarité et à leurs dépenses courantes, et l’expérience acquise peut faciliter leur recherche d’emploi à la fin de leurs études.

Les diplômés postsecondaires du nord qui ont terminé leurs études au cours des 24 derniers mois peuvent postuler au titre du programme des stages du gouvernement. Les stages du GTNO peuvent durer jusqu’à 24 mois et permettent d’acquérir une expérience précieuse tout en offrant des perspectives de perfectionnement professionnel. De nombreux stagiaires trouvent par la suite un emploi permanent au sein du GTNO.

Avancement professionnel

Comparativement aux autres gouvernements provinciaux et territoriaux du Canada, le GTNO dispose d’une main-d’œuvre relativement petite. Cela signifie que les employés ont un accès direct aux décideurs. Le GTNO fonctionne en équipes, ce qui donne aux employés à tous les niveaux du gouvernement la possibilité de travailler directement sur leurs projets et de voir les résultats se concrétiser, en collaboration avec leurs superviseurs et leurs collègues. De plus, les nombreuses perspectives de formation contribuent à créer un environnement propice à l’avancement professionnel au sein de l’organisation. En partenariat avec la School of Business de l’Université de l’Alberta, le GTNO a établi le programme de perfectionnement en leadership, qui consiste en une série de trois cours destinés aux employés se préparant à assumer des fonctions de leadership.